Image default
Informatique et Internet

Optimisation du datacenter : quelle stratégie de refroidissement choisir ?

Rate this post

Le service informatique constitue aujourd’hui un partenaire stratégique de l’innovation et de la pérennité de l’entreprise. Dans cette logique, optimiser la performance des datacenters contribue à la productivité, la flexibilité et l’efficacité de cette dernière. Comme les bases de données sont constamment soumises à de rudes épreuves, un système de refroidissement efficace est donc primordial pour son bon fonctionnement et pour réduire considérablement les coûts de consommation en énergie. D’ailleurs, celle-ci représente pour les centres informatiques plus de 40 à 50 % de dépenses.

Les solutions de refroidissement du datacenter

La forte consommation en énergie des serveurs pousse les entreprises à évoluer vers des méthodes de refroidissement des datacenters plus innovantes et performantes. Mais avant d’opter pour telle ou telle solution, il convient de comprendre le fonctionnement de ces différentes technologies.

  • Le free cooling

Ce procédé consiste à refroidir un bâtiment par ventilation en utilisant l’air extérieur pour réduire la température à l’intérieur des locaux. Cette technologie se démarque par sa simplicité et sa compatibilité avec des architectures de refroidissement variées permettant ainsi de répondre efficacement aux contraintes des sites. Elle améliore également l’efficacité énergétique, quels que soient les caractéristiques du bâtiment, le climat, la température tolérée dans les salles IT, le système de climatisation utilisé, etc. Dans cette catégorie de solution figure le refroidissement adiabatique ou refroidissement par évaporation. Cette technique consiste à vaporiser de l’eau glacée pour rafraîchir l’air dans la salle et maintenir ainsi la température à un niveau stable. Les technologies en free cooling permettent d’économiser jusqu’à environ 35 % d’énergie.

  • De l’huile pour refroidir les serveurs

L’utilisation d’un fluide spécial est une solution pratique et économique pour le refroidissement des datacenters. En effet, le fait de n’utiliser aucun système de climatisation réduit de manière significative la consommation électrique de plus de 90 %. En plongeant les serveurs et autres équipements informatiques (câbles et connecteurs, etc.) dans ce bain d’huile, la chaleur dans ces matériels se dissipe pour ensuite être récupérée et convertie en énergie renouvelable.

  • Autres solutions

Le recours à une solution logicielle optimise également la gestion de salle informatique. Dans cette optique, les outils DCIM renseignent sur la température des locaux, le flux d’air entrant, l’humidité ou encore la sécurité du bâtiment. Par ailleurs, pour favoriser les performances des datacenters, il existe divers logiciels qui proposent un large éventail de fonctionnalités adaptées aux exigences de chaque structure.

Related posts

Retour sur la tendance des PC portables

Laurent

Numérisation des bulletins de paie : une démarche aux avantages multiples

sophie

Quels sont les avantages des renseignements téléphoniques ?

Virginie