Image default
Sports et Loisirs

Les 5 conseils pour débuter le bodyboard

5/5 - (1 vote)

Le bodyboard vous tente mais vous aimeriez avoir quelques conseils avant de vous lancer ? Voici cinq points à ne pas négliger.

Être à l’aise dans l’eau

Le bodyboard est plus accessible que le surf mais ça ne veut pas dire que c’est un jouet de plage. D’ailleurs, la planche de bodyboard étant bien plus petite et fine qu’une planche de surf, elle ne vous sera pas d’un grand secours si n’êtes pas un bon nageur. Si vous doutez de vos capacités, n’hésitez pas à aller à la piscine, prendre des cours, mais aussi vous habituer à être dans (et sous) l’eau. Vous améliorerez votre condition physique au passage, ce qui fera de vous un meilleur rider.

Avoir le bon équipement

Débuter avec du mauvais matériel peut vite vous dégoûter. Pour éviter cela, choisissez une planche à votre taille et de bonne qualité. Évitez les planches en EPS, plus proches du jouet que du matériel de sport, et optez pour une planche bodyboard en polyéthylène (PE). N’oubliez pas de choisir un leash de bodyboard, à la fois élément de confort et de sécurité. Il vous faudra également choisir des palmes de bodyboard qui ne vous font pas mal aux pieds et ajoutez un leash de palmes pour ne pas les perdre. Enfin, une bonne combinaison si vous allez pratiquer en eau froide, ou au moins un top en lycra pour vous protéger des frottements, et vous êtes paré ! Pour acheter votre bodyboard ou votre équipement, préférez un vrai bodyboard shop, ou au moins un surf shop. Vous y trouverez le meilleur matériel et on vous donnera probablement de bons conseils.

Choisir le bon spot

Choisissez un spot adapté à votre niveau. Pour commencer, choisissez plutôt des vagues assez longues, pas trop creuses et qui cassent sur le sable. Vous pourrez donner vos premiers coups de palmes en toute sécurité et apprendre à manier votre planche bodyboard correctement. Lorsque vous maîtriserez les figures de base, telles que le canard (passer sous une vague qui déferle), le bottom-turn (virage en bas de la vague), le roller (virage en haut de vague), le 360° (tourner sur vous-même), vous pourrez vous mesurer à des spots plus corsés, pour réaliser de nouvelles figures telles que le el rollo ou le backflip en bodyboard.

Interpréter les conditions

Pour tirer le meilleur d’une session de bodyboard, prenez le temps d’observer lorsque vous arrivez sur le spot. La direction du vent, la période entre les vagues, le nombre de vagues dans une série, le courant apparent, le positionnement des riders déjà dans l’eau… 10 minutes d’observation peuvent vous en faire gagner facilement le double une fois dans l’eau.

Privilégier la sécurité

Ce dernier conseil est un condensé des quatre premiers. Vous êtes dans l’océan et l’océan est plus fort que vous ! Ne vous surestimez pas : si les conditions sont trop grosses pour votre niveau en bodyboard ou tout simplement par rapport à votre condition physique, n’y allez pas. Ridez toujours avec un leash de bodyboard, qui peut vous sauver la mise. Observez bien les courants, les baïnes et autres éléments de danger. Enfin, ne ridez jamais seul.

Related posts

Ring pour la boxe: s’informer avant d’acheter

Jeff

Comment occuper les enfants lors d’un mariage ?

Franck

Mes souvenirs d’enfance à Lens avec le Racing Club de Lens

Franck