Image default
Emploi et Enseignement

Le graphiste, un artiste technicien aux multiples attributions

Rate this post

Pour les professionnels indépendants et les entreprises, une stratégie de communication performante passe par des supports physiques ou numériques de qualité. Un graphiste Toulouse est leur partenaire pour concevoir leur identité graphique, mais aussi un logo, une brochure, un flyer, des emballages… En fonction de la structure qui l’emploie, le graphiste a une liste de tâches plus ou moins fournie.

Une grande variété de missions pour le graphiste

Indépendamment du domaine dans lequel il évolue (édition, publicité, presse, etc.), le cœur de métier du graphiste est d’exprimer une ou des idées en images. À l’ère des nouvelles technologies, il travaille principalement sur ordinateur avec les outils de publication assistée par ordinateur (PAO). Ainsi, il est aujourd’hui plus couramment appelé « infographiste ».

Les attributions de ce professionnel peuvent être très diverses, la palette de tâches étant très large entre la réception du cahier des charges et la remise du livrable.

  • analyser la requête (besoin, contraintes, exigences spécifiques) du client ou de son collègue en interne,
  • traduire ces éléments en une image,
  •  choisir les couleurs et le type de support pour les imprimés (par exemple la qualité du papier)
  • échanges avec le rédacteur en cas d’ajout d’un texte à l’image
  • participer au montage (insertion des images et du texte sur le support), parfois avec le directeur artistique
  • assurer le suivi avec l’imprimeur pour vérifier le rendu,
  • gérer la communication avec le client ou la direction marketing (information sur l’avancement du projet d’infographie Toulouse, recueil des éventuelles remarques…

S’il travaille en freelance ou en agence, son rôle est souvent limité à la conception d’une image à partir d’une idée, d’autres spécialistes prenant le relai pour les étapes suivantes. En revanche, en tant que salarié d’une entreprise, il est généralement sollicité pour toutes les autres étapes du projet, ce qui exige une grande polyvalence.

Les compétences attendues d’un graphiste professionnel

Avant tout, le graphiste print ou web doit être en mesure de comprendre les besoins de ses clients et de les traduire en image. Cela implique une certaine aisance relationnelle et une bonne capacité d’adaptation, car les interlocuteurs potentiels ont des profils très variés.

En outre, afin d’être en mesure de proposer de design originaux et attrayants, ce spécialiste est nécessairement un passionné de l’univers artistique, créatif, curieux, constamment à la recherche de nouvelles techniques. La maitrise des outils fondamentaux reste évidemment indispensable : utilisation des logiciels de PAO, typographie, langages de couleurs. Et même s’il n’imprime pas ou ne fabrique pas lui-même les supports, une bonne connaissance des procédés est recommandée pour suivre le travail des prestataires et obtenir un rendu de haute qualité.

Related posts

Conseils pour réussir dans le fait de devenir Personal Shopper

Claude

Combien gagne un expert-comptable ?

Claude

Bien parler l’anglais, une approche qui vous aide à progresser

Jeff